Brèves Un taux de décès maternel 100 fois plus élevé en cas de maladie cardiovasculaire

Lors du Congrès européen de cardiologie qui se déroule jusqu’au mercredi 31 août à Paris, le professseur Michel Komajda, président de la Société européenne de cardiologie (ESC), a rappelé que « les maladies cardiovasculaires préexistantes chez les femmes enceintes sont devenues la première cause de mortalité durant la grossesse en Europe ».

Dans son communiqué du 30 août, l’ESC détaille notamment les résultats d’une étude menée sur 1300 femmes de 28 pays, souffrant de maladies cardiovasculaires :

– 26% des femmes ont du être hospitalisées durant leur grossesse et deux fois sur trois pour une raison d’origine cardiaque,

– le taux de décès maternel est de 1% soit 100 fois supérieur à la normale,

– le taux de mort fœtale est de 4,5%, soit 10 fois supérieur à la normale,

– dans environ 40% des cas, l’accouchement s’est déroulé par césarienne.