Brèves La Cadac s’inquiète pour le droit des femmes à avorter… et à accoucher

« 71 femmes, aidées par le Planning familial de Paris, ont été contraintes, cet été, d’aller avorter aux Pays-Bas faute de places dans les hôpitaux parisiens. Cet été 2011, nous apprenons la fermeture de l’Institut de puériculture de Paris, les menaces sur la maternité des Lilas, la possible disparition de la maternité des Bluets : trois centres emblématiques pour la qualité des soins. Ces deux derniers établissements sont aussi reconnus pour l’accueil qu’ils réservent aux femmes qui désirent avorter.

Dans un communiqué daté du 11 septembre, la Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception (Cadac) appelle les politiques, en cette période de campagne électorale, à prendre en compte « les aspirations et les besoins d’une majorité de femmes de ce pays ».

La Cadac, qui appelle à manifester la 24 septembre en soutien à la maternité des Lilas, déclare : « Il y a urgence à suspendre les directives des agences régionales de santé (ARS) qui conduiront à une catastrophe sanitaire et sociale. »

image_pdfimage_print