Brèves Le Prix Nobel de la paix 2011 décerné à trois femmes

Le Nobel de la Paix 2011 a été décerné conjointement à Ellen Johnson Sirleaf, Leymah Gbowee et Tawakkul Karman « pour leur lutte non-violente pour la sécurité des femmes et des droits des femmes de participer pleinement à la paix du travail ».

Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia, première présidente d’un Etat africain, a contribué à assurer dans son pays la paix, la promotion du développement économique et social, et renforcer la position des femmes.

Sa compatriote Leymah Gbowee est récompensée pour son travail de mobilisation et d’organisation des femmes de toutes ethnies et religions confondues pour mettre fin à la guerre civile et garantir la participation des femmes aux élections.

La Yéménite Tawakkul Karman, quant à elle, a joué un rôle prépondérant dans la lutte pour les droits des femmes et pour la démocratie et la paix au Yémen, avant et pendant le printemps arabe.

Le comité Nobel souhaite que le prix décerné à ces trois femmes puisse « aider à mettre un terme à la répression des femmes qui persistent dans de nombreux pays et à exprimer le grand potentiel que les femmes peuvent représenter pour la paix et la démocratie »

Depuis sa création en 1901, le Nobel de la paix a été décerné douze fois à des femmes.