Brèves Le gouvernement s’attaque au plafond de verre dans la fonction publique !

Le ministre de la Fonction publique François Sauvadet vient d’annoncer qu’un nouvel amendement sera ajouté au projet de loi relatif à la lutte contre la précarité et contre les discriminations dans la fonction publique, qui sera présenté à l’Assemblée nationale la semaine prochaine.

Comme le préconise le rapport de la députée UMP Françoise Guégot, remis en mars 2011 à Nicolas Sarkozy, cet amendement prévoit des quotas de femmes dans les hautes sphères de l’administration : 20 % en 2013, 30 % en 2015 et 40 % en 2018.

Cet amendement fait écho à la loi Copé-Zimmermann de janvier 2011, instaurant progressivement des quotas de femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises, avec l’objectif d’atteindre 40 % en 2017.

Alors que les femmes représentent 60 % des effectifs de la fonction publique, elles ne sont en effet qu’à peine 10 % à accéder aux plus hauts postes.

Un autre amendement au projet de loi sur la précarité prévoit d’instaurer des quotas de 40 % de femmes dans les jurys de concours, dans les conseils supérieurs de la fonction publique, et dans les conseils d’administration des établissements publics.

Un protocole d’accord, en négociation avec les syndicats, prévoit, quant à lui, que la première année d’un congé parental sera sans conséquence sur l’évolution de la carrière, que les hommes pourront fragmenter leur congé paternité pour les inciter à le prendre, et qu’il sera mis en place des gestions du temps évitant les réunions tardives.