Brèves Les femmes plus exposées aux accidents du travail et aux maladies professionnelles

L’analyse des statistiques d’accidents de travail, de trajet et de maladies professionnelles de la CnamTS (*) et des interventions du réseau Anact (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) montre des évolutions différenciées selon le sexe depuis dix ans.

Si en 2010, les accidents de travail des femmes représentent un tiers des 650 000 accidents de travail, on constate que sur la période 2000-2010, leur nombre a augmenté de 23%, alors que les accidents du travail des hommes ont diminué de 21%.

En 2009, pour la première fois, les accidents de trajet des femmes dépassent ceux des hommes. En 2010, pour la première fois également, le nombre de maladies professionnelles déclarées des femmes dépasse celui des hommes.

En cause : le travail en relation constante avec le public ou des personnes en situation de détresse ; le travail morcelé et interrompu, isolé ; le travail répétitif et à la chaîne, avec des postures contraignantes ; et le travail permanent sur écran. Pour l’Anact, les femmes au travail sont autant exposées à la pénibilité physique ou mentale que les hommes, mais elle est moins visible.

(*) Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés.