Brèves Vers la fin du remboursement des pilules de troisième génération

Le 19 septembre dernier, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé la fin du remboursement des pilules de troisième génération à partir du 30 septembre 2013.

Cette décision a été prise après les conclusions rendues le même jour par la Commission de transparence de la Haute autorité de santé (HAS) qui a estimé insuffisant le service médical rendu (SMR) de ces pilules.

A cette annonce, Osez le féminisme souligne que « si certaines pilules ne présentent pas un service médical rendu suffisant et ou mettent en danger la santé des femmes, elles doivent être retirées du marché plutôt qu’être déremboursées ». Pour le collectif, cette mesure pourrait faire reculer l’accès à la contraception.

La LMDE émet les mêmes inquiétudes à ce sujet :

« En effet, malgré le déremboursement, ces pilules continueront d’être prescrites, contraignant les femmes à dépenser toujours plus pour leur contraception. Une telle mesure risque donc de créer des ruptures contraceptives chez les utilisatrices, soit par peur des conséquences sanitaires, soit pour des raisons financières ».