Articles récents RASSEMBLEMENT A BAGNOLET POUR LA DEFENSE DU DROIT A L’IVG

Lors du conseil communautaire du 18 novembre 2014 portant sur un vœu pour la sauvegarde de la maternité des Lilas, Jimmy Parat, vice-président de la communauté d’Agglomération Est-Ensemble, élu de la majorité municipale socialiste de Bagnolet, a qualifié l’avortement «d’acte barbare» et les femmes ayant recours à l’IVG de «meurtrières».

Le comité Femmes Solidaires du 93 appelle à une rassemblement le 17 décembre 2014 à Bagnolet pendant la tenue du conseil municipal de la ville de Bagnolet.

Pour Femmes solidaires, les remarques de l’élu sont d’autant plus graves qu’elles sont faites à la veille du quarantième  anniversaire de la Loi Veil de 1975. Pour le comité 93: « être contre l’interruption volontaire de grossesse, c’est être contre l’égalité femmes/hommes. »

Le 3 décembre 2014, à la demande du Président de la Communauté d’agglomération Est-Ensemble, Gérard Cosme,  Jimmy Parat a renoncé à sa délégation de Vice-Président. Femmes Solidaires 93 exige que le maire de Bagnolet, Tony Di Martino et le conseil municipal retirent toutes ses délégations à Jimmy Parat.

Elu-e-s Contre les Violences faites aux Femmes (ECVF) a adressé le 13 décembre un courrier au maire de Bagnolet dont la ville est adhérente à l’association. Dans ce courrier, la présidente d’ECVF Geneviève Couraud critiquait les propos de Jimmy Parrat qui « justifient les violences sexuelles et sexistes qu’ils banalisent en disqualifiant les droits des femmes.»

Le 15 décembre, le maire de Bagnolet répondait : «ces propos, tenus à titre personnel et qui ont fait l’objet d excuses publiques, sont à l’opposé des valeurs portées par mon équipe municipale engagée clairement pour la défense des droits des femmes et de l’IVG.»

Aujourd’hui Jimmy Parat n’a plus aucune délégation donnée par le maire. Mais il est est encore conseiller municipal.

Les organisations qui soutiennent  le rassemblement  demandent que l’élu PS démissionne aussi du conseil municipal.

La manifestation a lieu à 19h, Place Salvador Allende à Bagnolet

Manifestation à l’appel des comités Femmes Solidaires 93 et soutenue par le Collectif Femmes en lutte Bagnolet, la Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception, Elu-e-s contre les violences faites aux femmes, la Maison des Femmes de Paris, le Réseau féministe Ruptures, L’égalité c’est pas sorcier, le PG Bagnolet, le PCF Bagnolet, EELV Bagnolet, Bagnolet initiatives citoyennes, la Ligue des droits de l’homme (Bagnolet-Les Lilas)

50-50 magazine