Austérité : les femmes renvoient la facture. Najla Mulhondi : “je suis venue pour faire le lien… entre l’austérité et les femmes.”

“C’est une fois que nous avons pris conscience que nous pouvons agir.” Pour Najla Mulhondi, c’est cette prise de conscience qui l’a poussé à venir à l’université d’été du CADTM et à faire le lien entre la dette et le féminisme. La conférence a permis de faire ces liens que les politiques d’austérité veulent faire disparaître. Le résultat pour les femmes du Nord et du Sud est désastreux. Voici les propos de Najla Mulhondi recueillis après l’atelier: «outils pédagogiques pour armer les femmes contre toutes formes d’austérité».

 

[vsw id=”V8HBhGcyIyg” source=”youtube” width=”425″ height=”344″ autoplay=”no”]

 

Propos recueillis par Brigitte Marti et Marie-Hélène Le Ny 50-50 magazine

Imprimer cet article