Brèves Une bonne nouvelle ! Le débat sur la « clause de conscience » des pharmacien-ne-s est clos

Alors qu’un nouveau code de déontologie est en préparation, le débat autour de l’inclusion d’une « clause de conscience » pour les pharmacien-ne-s a fait largement débat. Cette clause aurait permis à un-e pharmacien-ne de refuser la délivrance d’un service « susceptible d’intenter à la vie humaine ». La ministre Laurence Rossignol a très vite réagi et mis en garde sur de potentiels problèmes de distribution de la pilule du lendemain et des contraceptifs. Et face aux critiques des associations féministes, le projet de « clause de conscience » est abandonné !