Articles récents Le Laboratoire de l’égalité soumet un « Pacte pour l’égalité » aux candidat.e.s

Le Laboratoire de l’égalité soumet un nouveau  « Pacte pour l’égalité » à la signature des candidat.e.s à l’élection présidentielle

12 Propositions déclinées en 120 mesures concrètes 

Le Laboratoire de l’égalité soumet un nouveau « Pacte pour faire avancer l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes » à la signature des candidat.e.s à l’élection présidentielle. 

Alors que l’aspiration à l’égalité professionnelle se manifeste avec une intensité croissante, le Laboratoire de l’égalité souhaite obtenir l’engagement des candidat.e.s à adopter rapidement des mesures concrètes, comme cela s’était produit lors de la précédente campagne présidentielle.

De l’égalité en droit à l’égalité effective

Depuis de nombreuses semaines, les expert.e.s du Laboratoire de l’égalité ont identifié plusieurs chantiers nécessaires afin d’en finir avec les inégalités qui subsistent entre les femmes et les hommes. En effet, pour le Laboratoire de l’égalité « malgré les incontestables avancées réalisées par les gouvernements qui se sont succédés lors de la mandature de François Hollande, l’égalité n’est pas encore une réalité pour nombre de femmes. Au-delà de l’égalité en droit, il reste à atteindre l’égalité effective. »

Trois objectifs majeurs

Le Laboratoire de l’égalité, qui rappelle tout d’abord que « ce qui est déjà inscrit dans les lois, doit s’inscrire dans les faits », a élaboré le Pacte 2017 autour de 3 objectifs majeurs :

  1. Assurer l’autonomie économique et l’accès aux responsabilités des femmes.

L’autonomie économique est gage de la réelle indépendance des femmes et de leur liberté de choix, tout comme leur accès aux responsabilités. Il est grand temps de décréter la mobilisation générale contre les inégalités de revenus. Lancer un Grenelle contre la précarité et l’insécurité de l’emploi des femmes est un chantier primordial, qui devra s’accompagner de la suppression des mécanismes qui favorisent le temps partiel, d’une fiscalité plus juste et d’une politique active pour rééquilibrer la mixité des métiers.

  1. Construire une culture de l’égalité durable

L’égalité ne se fera pas sans éliminer les stéréotypes de sexe qui irriguent le tissu social, depuis la petite enfance et tout au long de la vie. Elle implique de mobiliser les leviers de transformation des représentations culturelles et sociales que sont notamment l’école et les médias : mettre en place un parcours de l’égalité transverse de la petite enfance à l’enseignement supérieur, bâtir un plan d’action contre les discriminations et le sexisme au  travail, développer une culture de l’égalité dans les medias et sur le web.

  1. Faire la révolution des temps de vie

L’égalité passe par la transformation profonde de nos modes de fonctionnement. Il est indispensable de lutter contre la culture du présentéisme au travail, qui s’avère non seulement un obstacle à l’égalité professionnelle, mais également une source de  souffrance au travail, pour les femmes comme pour les hommes. Promouvoir l’égalité dans la sphère privée doit constituer un axe fort pour le prochain quinquennat : partager réellement la parentalité et favoriser la « paternité active », développer un véritable service public et un droit opposable à l’accueil du jeune enfant de moins de 3 ans.

 

Impliquer toutes les parties prenantes et mobiliser l’ensemble des citoyen.ne.s

A chacun de ces 3 objectifs, le Pacte 2017 assigne plusieurs chantiers et actions concrets qui se déclinent en plus de 120 mesures concrètes, à mettre en œuvre au cours du prochain quinquennat par les différentes parties prenantes concernées.

Certains de ces chantiers concernent les responsables de l’Etat, d’autres les parlementaires et les partis politiques, d’autres encore les acteurs de l’éducation et des médias, d’autres enfin les employeurs et les partenaires sociaux.

Mais, pour le Laboratoire de l’égalité, « l’accession à une égalité réelle n’est pas une question de femmes, ni un combat des un.e.s contre les autres ; elle requiert la mobilisation et l’adhésion de l’ensemble des citoyen.ne.s à une transformation collective qui sera source de davantage de cohésion, d’équilibre et de richesses ».

Le Laboratoire de l’égalité rassemble 1000 hommes et femmes qui partagent une culture commune de l’égalité. Tou.te.s, quelle que soit leur sensibilité politique, sont déterminé.e.s à mobiliser des moyens pour obtenir une mise en œuvre effective de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Les membres sont issu.e.s de différentes sphères : associations, entreprises, réseaux de femmes, fonction publique, syndicats, monde politique, recherche, médias, blogosphère…

Laboratoire de l’égalité

Le 19 avril, Benoit HAMON, Emmanuel MACRON, et Jean-Luc MELENCHON décident de signer le Pacte pour l’égalité 2017 du Laboratoire de l’égalité et s’engagent à le mettre en œuvre.

Article actualisé le 20 avril 2017

image_pdfimage_print