Articles récents Été 2017 à la librairie Violette and Co

Pour tout de suite avec les pieds dans l’eau ou pour plus tard à la rentrée, ne vous privez pas des conseils littéraires de Violette & Co.  « La librairie des filles et des garçons manqués », comme elle se définit elle-même, nous présente régulièrement ses coups de cœurs inédits qui raviront votre âme féministe en quête de nouvelles aventures culturelles.

Réédition de deux romans d’anticipation : La servante écarlate, de la Canadienne MARGARET ATWOOD (Pavillons poche) maintenant adapté en série ; Les chroniques d’Ouranos, de VÉRONIQUE BRÉGER (KTM), revue par l’auteure.

Mêlant le fantastique, le policier et le politique, les deux romans de LIZZIE CROWDAGGER vous feront aussi rire : Enfants de Mars et de Vénus et le précédent Autobiographie transsexuelle (avec des vampires) (Dans nos histoires).

Côté poche : La femme qui fuit (une vraie découverte !), dont nous avions reçu l’auteure, la Québécoise ANAÏS BARBEAU-LAVALETTE (LGF) ; Moi, Jean Gabin de GOLIARDA SAPIENZA (Le Tripode, qui vient aussi de publier Rendez-vous à Positano) ; quatre rééditions de presque “classiques” : Un garçon près de la rivière, de GORE VIDAL (Rivages), La porte, de MAGDA SZABO (LGF), Refus de témoigner, de RUTH KLÜGER (Viviane Hamy) et La chambre de Giovanni de JAMES BALDWIN (Rivages).

D’autre classiques à (re)découvrir cette fois-ci en grand format : La rue, de ANN PETRY (Belfond), situé dans le Harlem des années 40 ; l’unique numéro de la revue FIRE !! (1926) publié sous forme de livre (Ypsilon) dans lequel on retrouve entre autres Langston Hugues et Zora Neal Hurston du mouvement artistique de la Harlem Renaissance ; Vingt minutes de silence, de HÉLÈNE BESSETTE dont l’éditeur Othello se propose de rééditer toute l’œuvre : du Duras avant Duras !

Des essais et documents : Pussy Riot Grrrls. Émeutières, de MANON LABRY (iXe) : des punk féministes aux Ladyfests comme si vous y étiez ; la biographie Frede, de DENIS COSNARD (Equateurs) fait revivre une reine des nuits parisiennes lesbiennes d’avant-guerre, amante/amie de Marlene Dietrich, la première à laisser danser des femmes ensemble dans son cabaret ; l’ouvrage dirigé par RÉGIS SCHLAGDENHAUFFEN, Homosexuel-le-s en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale (Nouveau Monde) ; le livre collectif dirigé par MÉLANIE BOURDAA et ARNAUD ALESSANDRIN ouvre un nouveau champ de recherches : Fan & Gender Studies : la rencontre (Téraèdre) ; DIDIER ROTH-BETTONI revient sur Les années sida à l’écran (ErosOnyx) avec en prime un DVD du film de John Greyson Zero Patience (voir aussi ci-dessous dans nos rencontres le nouveau livre de ELISABETH LEBOVICI Ce que le sida m’a fait (JRP/Ringier) ; enfin, un essai personnel et politique On ne naît pas grosse de GABRIELLE DEYDIER (Goutte d’or), fondatrice du webzine Ginette Le Mag.

Et enfin voir, revoir et re-revoir : en DVD le film culte Go Fish de ROSE TROCHE : drôle, attendrissant, politique, un film issu de la communauté lesbienne de Chicago des années 90 mais dans lequel nous nous reconnaissons toutes, avec la craquante Guinevere Turner et la touchante V.S. Brodie.

 

Catherine Florian et Christine Lemoine – Violette and Co