Articles récents Avortement en Europe : mobilisation le 28 septembre 2017

APPEL EUROPÉEN

Avortement, les femmes décident ! Pour le droit à l’avortement partout en Europe !

En solidarité avec l’ensemble des femmes européennes, après la lutte exemplaire des femmes espagnoles en 2014, polonaises en 2016, nous exigeons que les droits des femmes, la liberté à disposer de son corps, le droit à l’avortement et à la santé soient respectés dans tous les pays européens et inscrits comme droits fondamentaux pour l’égalité en Europe.

Aujourd’hui, le droit à l’avortement au sein de l’Europe relève de la compétence de chaque État. Interdit à Malte, sous hautes contraintes en Irlande, en Hongrie et en Pologne, le droit à l’avortement, même légalisé est, peut ou pourrait être remis en question par le maintien de la clause de conscience des médecins (Italie), l’absence de structures hospitalières adéquates (Grèce, Bavière), les restrictions de personnels et les suppressions des centres pratiquant l’avortement lors de restructurations hospitalières (France), et, dans tous les pays, par l’élection de gouvernements réactionnaires, conservateurs et rétrogrades.

Nous réaffirmons que :

  • L’accès à l’avortement est un droit
  • L’avortement est un choix personnel – mon corps m’appartient, je choisis ma vie
  • Des moyens financiers doivent être donnés pour que les centres pratiquant l’avortement et les centres de planification soient accessibles à toutes sur les territoires
  • Des campagnes tous publics sont nécessaires
  • L’éducation à la vie sexuelle doit être prodiguée à toutes et à tous pour qu’elles et ils puissent avoir des choix libres et éclairés
  • La formation aux techniques d’avortement et à l’accompagnement doit faire partie intégrante de la formation initiale des professionnel/les de santé
  • La clause de conscience des professionnel-les de santé doit être supprimée
  • Les délais légaux pour avorter doivent être harmonisés sur ceux des pays les plus progressistes en Europe et les États doivent dépénaliser totalement l’avortement.

Nous appelons à la construction d’une mobilisation européenne autour du 28 septembre 2017, journée internationale du droit à l’avortement, où chaque pays inscrira ses revendications en vue d’une harmonisation européenne pour le respect des droits des femmes.

La Pétition : Pour le droit à l’avortement partout en Europe ! Les  femmes décident ! Le droit à disposer de son corps, est un droit fondamental pour les femmes.  Aucun pays démocratique ne peut dénier ce droit ou en restreindre l’accès. Nous exigeons que nos gouvernements nationaux, le Parlement européen et le Conseil de l’Europe garantissent ce droit fondamental. En solidarité avec toutes les femmes européennes, nous signons cette pétition qui sera déposée au Parlement européen à Bruxelles le 28 septembre 2017.

Les signataires 

France

Marche Mondiale des Femmes France, Le Planning Familial, CADAC, ANCIC, La CLEF, Collectif Tenon, CNDF, Les effronté-es, Osez le Féminisme, Femmes Solidaires, Nuit Féministe, Regards de Femmes, Ligue du droit International des Femmes, Nous d’abord Pologne, Alliance des Femmes pour la Démocratie, Ruptures, Réseau Féministe Ruptures, SOS Sexisme, Elles sans Frontières, Assemblée des Femmes, Chiennes de Garde, FEMEN, Coordination Lesbienne en France, FièrEs, Libres MarianneS, Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté (LIFPL), Encore féministes !, Organisation Femmes Égalité, Association nationale des Etudes féministes, Fédération Nationale des Centres d’Information sur les Droits des femmes et des Familles, MMF 26/07, MMF Midi-Pyrénées, MMF PACA, MMF22, Collectif Midi-Pyrénées pour les Droits des Femmes, Caféministe 26/07, Bagdam Espace lesbien Toulouse, Réseau féministe 37, APIAF, Collectif 84 Droits des Femmes, Emission Femmes Libres Radio Libertaire, Centre de conseil familial de Nouméa, PF35, Collectif 13 Droits des Femmes (Centre Evolutif Lilith, Céramistes et Artistes de Lilith, Dis-formes, Evreux 13, Femmes Solidaires13, Forum Femmes Méditerranée, Images & Paroles, Les Ailes de Siligi, Mouvement de la Paix, Planning familial 38, Mouvement Jeunes Femmes, SOS Femmes 13, Sylka Beauté Santé, Osez le féminisme 13, les effronté-e-s 67, 3 G), Femmes contre les intégrismes, Féministes pour une autre Europe, Association Pleiraa Grenoble, Association Rue’L, Zeromacho, SKB L’Union des Femmes socialistes de France, Mouvement de l’Economie solidaire, Ligue des droits de l’Homme, Europe solidaire sans frontières (ESSF), France Grèce Solidarité, Fasti, Attac France, Attac Toulouse, Association La Case Bordeaux, FIDH, Union Syndicale Solidaires, CGT, CFDT, FSU, UNEF, SNPES Pjj, SUD Santé Sociaux, FSU 13, SNUipp-FSU 13,  Coordination nationale des Comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, Fédération SUD Santé, Solidaires31 et SUD santés sociaux 31, Union syndicale de la Psychiatrie, Réseau Syndical international de Solidarité et de Luttes, CGT Santé et Action sociale, Commission féministe EELV, PCF, MJCF, Ensemble, Alternative Libertaire, NPA, Alternative et autogestion, Sauvons l’Europe

 

Autres pays dont des associations sont signataires 

Pologne, Belgique, Grèce, Suisse, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Catalogne, Serbie, Albanie, Lituanie, Portugal, Arménie, Roumanie, Estonie, Tadjikistan, Autriche, Suède, Monténégro, Chypre, Turquie, Italie, Macédoine, Moldavie, Association européenne pour la défense des droits de l’Homme.

 

Les villes mobilisées 

  • Paris/Ile de France : le 28 septembre – Rassemblement 18h30 – Place de la République
  • Douarnenez : le 28 septembre – Rassemblement 19h – Place de la Mairie
  • Lyon : le 16 septembre – 14h30 – Tour opérator des consulats – Départ 14h30 ; le 28 septembre -18h30 – Rassemblement place de la Comédie
  • Marseille : le 28 septembre – 18h – Rassemblement sous l’ombrière au Vieux Port
  • Nice : le 28 septembre – Médiathèque
  • Toulouse : le 23 septembre – soirée/débat à 19h à l’Espace des Diversité, 38 rue d’Aubuisson ; le 28 septembre – 18h – Rassemblement devant l’Hôtel Dieu Saint Jacques
  • Perpignan : le 28 septembre – 19h – au Casal 23 rue du Lycée
  • Rennes : le 26 septembre – 20h – Conférence : l’avortement : un droit acquis ?  le 28 septembre – 18h – Rassemblement Place de la République
  • Saint Brieux – le 28 septembre – 12h – Rassemblement Place Salvador Allende
  • Valence : le 29 septembre – 17h30 – Rassemblement Place de la République
  • Orléans : le 21 septembre – 18h – Rassemblement Place de la République
  • Grenoble : le 23 septembre – 14h – Rassemblement Place aux Herbes
  • Lille : le 30 septembre – 14h30 – Rassemblement Place de la République
  • Tours : le 30 septembre – 15h – Place Jean Jaurès
  • Montpellier : le 28 septembre – 18h – Place de la Comédie
  • Le Havre – le 28 septembre -18h – rassemblement à Coty (côté A. France)
  • La Rochelle – le 28 septembre – 18h – Place de Verdun
  • Clermont Ferrand – le 28 septembre – 18h – Place de Jaude

____________________________________________________________________________

Avortement en Europe, les femmes décident ! 

Cette année, pour le 28 septembre, Journée internationale pour le droit à l’avortement, le Planning se mobilise au sein d’un collectif unitaire d’associations. Ce collectif lance un appel à la mobilisation européenne pour que le droit à l’avortement soit reconnu et respecté comme droit fondamental dans tous les pays d’Europe. Cette mobilisation est une première étape pour obtenir la légalisation de l’avortement dans toute l’Europe, mais aussi pour son intégration dans les textes européens.

A l’heure où les hommages à Simone Veil se multiplient, il est important de faire prendre conscience au plus grand nombre que le combat pour le droit à l’IVG est toujours d’actualité. L’enjeu est d’autant plus fort avec la montée des anti-choix en France et en Europe. Alors, nous vous invitons dès à présent à vous mobiliser : – signer, faites signer et diffuser la pétition ; – diffuser l’appel ouvert aux signatures des associations/organisations/collectifs, et faites nous savoir si vous vous engagez à une mobilisation autour du 28 septembre (en envoyant un mail à : secretariat@planning-familial.org).

Le Planning Familial

_______________________________________________________________________________

Avortement : c’est aux femmes de décider ! 

Aux États-Unis, le premier acte de Donald Trump prenant ses fonctions, a été, comme l’avait fait George Bush en 2001, de supprimer les subventions à des organisations informant à l’étranger sur l’avortement. En Pologne, en 2016, il a fallu des manifestations de rues sans précédent pour que le gouvernement renonce à son projet d’interdiction totale de l’avortement. En Espagne, en 2014, des femmes sont descendues en foule dans la rue pour s’opposer à un projet de loi restreignant sévèrement l’accès à l’avortement. Zéromacho les avait soutenues en écrivant au Président du Conseil. En Irlande, en 2012, une femme qui faisait une fausse couche est morte d’une septicémie parce que l’hôpital avait refusé d’intervenir. En Italie, le droit à l’avortement, bien qu’inscrit dans la loi, est dénié aux femmes dans de nombreuses régions où jusqu’à 70 % des médecins invoquent « l’objection de conscience ».

Nulle part le droit des femmes à maîtriser leur fécondité, et par là-même leur sexualité et leur santé, n’est pleinement garanti. Dans le monde, l’avortement n’est légal que dans 61 pays ; il est restreint dans 68 pays, et interdit dans 67 pays. Pourtant, rien n’arrête une femme décidée à avorter : quelle que soit la loi, la proportion des femmes qui le font est comparable dans tous les pays.

Dans le monde, on estime que 50 millions de femmes se font avorter chaque année ; pour la moitié, c’est dans des conditions dangereuses, et 47 000 en meurent. Zéromacho soutient le droit des femmes à décider si elles veulent ou non enfanter. Quoiqu’en pensent le géniteur ou la famille, quand une femme est enceinte, qu’elle veuille poursuivre ou cesser sa grossesse, la décision n’appartient qu’à elle.

À l’occasion de la Journée internationale pour le droit à l’avortement, le 28 septembre, Zéromacho se joint à l’action collective d’associations féministes et citoyennes demandant au Parlement européen que le droit à l’avortement soit reconnu dans tous les États de l’Union européenne comme un droit humain fondamental.

 Zero Macho

 

50-50 magazine