Brèves 120 violences par minute

La cérémonie des César 2018, fut fade, pas du tout à la hauteur des enjeux de la question des violences faites aux femmes dans le milieu du cinéma. Marlène Schiappa, chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, a adressé ses chaleureuses félicitations à l’équipe du film « 120 battements par minute», qui a remporté six César.

Mais pourtant, Robin Campillo, réalisateur du film a évoqué, dans l’indifférence générale, les « travailleuses/travailleurs du sexe », remettant en question la pénalisation des clients et, définissant la loi d’abolition de la prostitution de 2016, comme une mauvaise loi alors qu’elle lutte contre ce qui n’est pas un métier mais bien la plus ancienne violence faites aux femmes !