Austérité : les femmes renvoient la facture.

wIMG_2747Pendant trois jours, la 4e université d’été du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde (CADTM) Europe a examiné « La Dette dans tous ses états.» Ce jeu de mot suggère le caractère multidimensionnel et tentaculaire de la dette.

Les tenants de l’économie néolibérale ont développé des innovations financières spéculatives qui ont permis la formation des politiques de la dette pour mettre les populations à genoux, infligeant aux femmes, en particulier, les peines les plus lourdes et savamment invisibilisées.

Nos collaboratrices sont allées à la rencontre de femmes et d’hommes venu-e-s du monde entier pour expliciter sous tous les angles, du Nord au Sud, des luttes écologiques aux luttes féministes, les impacts des politiques d’austérité.

Pour comprendre la façon dont les mécanismes d’endettement organisent un système de transfert de richesses, que ce soit des pays du Sud vers les pays du Nord ou au Nord du secteur public vers le secteur privé, voici quelques chiffres parlants.

En 23 ans de 1985 à 2008 les pays du Sud ont remboursé 774 milliards de $ de plus que ce qu’ils ont reçu, soit « 7,5 plans Marshall envoyé du Sud vers le Nord. » Au Nord, l’aide publique directe aux banques des 28 Etats membres de UE s’est élevée en 2013 à 601,2 milliards d’€ avec des garanties publiques des risques à la hauteur de 5 292,8 milliards d’€.

Bien souvent la présence des femmes dans les luttes contre l’austérité n’est pas vue d’une façon genrée.

Voici à travers cette série de vidéos et articles un examen des prises de conscience nécessaires dans les luttes pour l’émancipation des femmes et des citoyen-ne-s en ce temps de néolibéralisme décomplexé et funeste.

En se rappelant que «La dette dans tous ses états» a surtout généré une augmentation de la pauvreté avec une féminisation de la précarité, une insécurité croissante face à la maladie pour les femmes et les enfants, une augmentation du travail gratuit des femmes avec le travail du care qui renvoie les femmes dans le foyer, une attaque contre le travail des femmes avec la diminution des emplois de la fonction publique, un accroissements des violences faites aux femmes, et des attaques répétées contre les droits sexuels et reproductifs.

Il est temps d’investir ces questions trop souvent délaissées dans les luttes pour l’égalité.

Brigitte Marti et Marie-Hélène Le Ny 50-50 magazine

«No debemos no pagamos» : les femmes espagnoles contre la violence des politiques d’austérité

Pour Fatima Martin, journaliste espagnole engagée, la crise de la dette est un nouveau système de transfert de pouvoir qui […]

Droits des femmes dans les Balkans : une histoire confisquée

Tijana Okic vit à Sarajevo où elle enseigne la philosophie à la faculté des lettres. Elle présente la situation actuelle dans les […]

SoniaMitralia

Sonia Mitralias : «le sexisme est devenu une arme contre les femmes qui résistent»

Dossier : Austérité, les femmes renvoient la facture. L’analyse de Sonia Mitralias, membre fondatrice de l’initiative des femmes contre la […]

IMG_2706-3

Christine Vanden Daelen : « nous sommes un réseau anticapitaliste, mais nous voulons aussi devenir un réseau féministe. »

Dossier : Austérité, les femmes renvoient la facture Il est écrit en épigraphe du site du CADTM : « Mettre en place […]

MVI_2708_Najla

Najla Mulhondi : « je suis venue pour faire le lien… entre l’austérité et les femmes. »

« C’est une fois que nous avons pris conscience que nous pouvons agir. » Pour Najla Mulhondi, c’est cette prise de conscience qui […]

IMG_2676

Emilie Paumard CADTM: « L’oppression des femmes et la dette font système »

C’est en tant que femme qu’Emilie Paumard du CADTM Belgique a formé son engagement. Emilie Paumard a ouvert la session […]