DOSSIERS Martine Storti : « le mouvement de libération des femmes est né en rupture avec les modes de fonctionnement des groupes gauchistes »

Martine Storti, philosophe, journaliste et militante féministe était en mai 68 étudiante en philosophie à la Sorbonne. Fille d’ouvrier d’origine italienne, elle a participé aux mouvement étudiant et ouvrier qui l’encourageront à investir le champ féministe.

 

 

Marie-Hélène Le Ny 50-50 magazine