Brèves Clotilde Vautier donne son nom à un collège

“No couché IV” (1965) Huile sur toile 92 X 65 Collection particulière, ParisÀ Rennes, un collège rend hommage à la peintre connue pour ses nus féminins.

Depuis le mois de juin, l’ancien collège de la Motte Brûlon de Rennes, entre les quartiers de la Bellangerais et de Maurepas, est officiellement rebaptisé. C’est sous son nouveau nom qu’il vient de faire sa rentrée : le collège Clotilde Vautier. Il rend ainsi hommage à celle qui vécut à Maurepas entre les années 1959 et 1968 et fut l’une des artistes majeures de Rennes à cette époque. Son mari, le peintre Antonio Otero, continue aujourd’hui à faire connaître son œuvre dont quelques tableaux ont été vendus aux enchères de Rennes dernièrement.

Artiste brillante, diplômée des Beaux-Arts en 1962, Clotilde Vautier sut varier les sujets et les techniques mais c’est surtout dans ses nus et ses portraits féminins qu’elle donne toute sa mesure,  peignant ses amies qu’elle juge plus intéressantes que des modèles professionnelles.

Son décès en mars 1968, suite à un avortement clandestin, met fin brutalement à sa carrière au moment où les galeries commencent à s’intéresser à elle. Un destin tragique que rappelle le centre d’IVG de Nantes qui porte, lui aussi, son nom.

Son œuvre importante (près de 200 dessins et 90 tableaux) appartient à des collectionneurs privés majoritairement rennais et fait régulièrement l’objet d’expositions locales.

En 2003, l’une des ses filles, la cinéaste Mariana Otero l’a fait redécouvrir au grand public grâce à son film Histoire d’un secret et une association prolonge ce travail de mémoire : www.clotildevautier.org

Geneviève ROY  ÉGALITÉ