Brèves Roselyne Bachelot-Narquin tire les conclusions d’un rapport sur l’hypersexualisation

La sénatrice Chantal Jouanno a remis aujourd’hui à Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, son rapport « Contre l’hypersexualisation, un nouveau combat pour l’égalité », identifiant les dangers et les conséquences de l’hypersexualisation sur les enfants, que ce soit en matière de sexualité ou de rapport au corps. Une mission lui avait en effet été confiée par la ministre en novembre 2011.

Le Centre d’analyse stratégiques (CAS) a, quant à lui, remis à la ministre une note analysant les mesures de protection des enfants contre le phénomène adoptées ou proposées à l’étranger depuis le début des années 2000.

Parmi les recommandations formulées, la ministre a retenu :

– l’interdiction des concours de mini miss de moins de 16 ans,
– la mise à la disposition des parents d’informations pratiques, notamment sur l’usage du numérique par les enfants,
– la rédaction d’une charte par laquelle les acteurs économiques s’engagent à lutter contre l’hypersexualisation,
– la mise en place d’un système de signalement par les parents d’abus observés dans le secteur marchand ou médiatique via un site internet public.

La création d’une commission d’observation et de régulation du phénomène, proposée par la commission sur l’image des femmes dans les médias, qui a rendu son rapport en décembre 2011, est également à l’étude.

Imprimer cet article