Brèves Une marche pour la dignité à Saint-Denis (93) après les suicides de deux femmes

Le 17 mars était organisée une marche « pour la dignité » à Saint-Denis (93) à la suite des suicides de deux femmes du quartier du Franc-Moisin le mois dernier.

Ecaterina, en attente d’un logement depuis quatorze ans, s’est immolée dans le hall de la mairie de Saint-Denis. N’Gudi, surendettée à cause de son loyer trop élevé, s’est jetée sous un train.

La marche était organisée par des femmes du quartier du Franc-Moisin et de Saint-Denis qui ont lancé un appel :

« Stop aux souffrances des femmes et à ce qu’elles subissent au quotidien : loyers trop chers et charges qui augmentent, revenus à la baisse, travail précaire et à temps partiel… Nous devons des fois choisir entre payer le loyer et manger ou se soigner. Quand nous nous tournons vers des structures d’aide alimentaire, souvent avec de la honte, nous entendons que nous gagnons trop et nous repartons avec la tête un peu plus basse. Notre dignité est blessée ; pourtant nous restons debout !

Tous les jours nous nous battons pour rester debout, pour construire l’avenir de nos enfants !

Mais certaines ont tellement subi qu’elles n’arrivent plus à faire face !

Le mois dernier deux femmes de notre quartier se sont suicidées. Elles ont laissé des enfants derrière elles. Nous sommes enragées ! Nous ne voulons plus jamais ça !

Plus jamais d’expulsion !
Plus jamais d’isolement !
Plus jamais d’endettement !
Plus jamais à devoir faire des choix impossibles entre manger, se soigner, se loger !

Nous devons toutes et tous ensemble unir nos forces pour obtenir :

Des logements pour tous,
L’accès à un revenu décent,
L’accès aux soins,
L’accès à l’éducation et à la culture. »

Imprimer cet article