Brèves La Barbe porte plainte pour violences volontaires en réunion

Pour la première fois depuis quatre ans et après plus d’une centaine d’actions, une action du collectif activiste La Barbe a mal tourné.

Le 30 mai, quatorze militantes du collectif se sont rendues à une conférence publique du Grand Orient de France.

A cette occasion, La Barbe entendait souligner la composition entièrement masculine de la tribune.

Après avoir pu s’exprimer, les barbues auraient, en quittant la salle, été « molestées par le service de sécurité du Grand Orient », appareils photos et sacs arrachés. Une journaliste de la BBC présente, aurait également été « molestée et vu son matériel momentanément confisqué ».

Imprimer cet article