Brèves Deux lettres ouvertes pour faire cesser les rassemblements anti-IVG devant l’hôpital Tenon

Dans une lettre ouverte du 4 juin, Arlette Zilberg, candidate EELV aux législatives dans la 15e circonscription de Paris, demandait au nouveau préfet de police de Paris, Bernard Boucault, de faire cesser les rassemblements anti-IVG qui ont lieu une fois par mois devant le centre d’IVG de l’hôpital Tenon, dans le 20e arrondissement de Paris.

Ce centre d’IVG, rouvert en avril 2011, est en effet la cible de manifestations de mouvements intégristes catholiques depuis neuf mois.

Dans le courrier adressé au préfet le 4 juin, Arlette Zilberg s’est dite stupéfaite d’apprendre qu’une interdiction pour le rassemblement du 2 juin ait été notifiée au collectif de soutien du CIVG.

« Pendant neuf mois, les élu-es de la majorité au conseil de Paris ont interpellé votre prédécesseur, afin qu’il interdise les rassemblements anti-IVG à proximité de l’hôpital Tenon. Mais en vain. Votre nomination a ravivé l’espoir de voir le responsable de notre police républicaine interdire ces rassemblements. »

Sans réponse de la part du préfet, Arlette Zilberg interpellait hier dans une nouvelle lettre ouverte la ministre de la Santé Marisol Touraine. Ce courrier, signé également par Fabienne Giboudeaux, élue du 20e arrondissement, demandait à la ministre d’intervenir « auprès des autorités compétentes afin que les rassemblements anti-IVG à proximité de l’hôpital Tenon ne se reproduisent plus ».

Imprimer cet article