Brèves Pétition : pour une enquête internationale sur les viols à Djibouti

Depuis plus de 25 ans, l’armée djiboutienne utilise régulièrement les viols et les violences contre les femmes comme arme de guerre. Après une nouvelle vague de viols en mars 2016, 2 grèves de la faim sont menées par le Comité Djiboutien contre le Viol et l’Impunité et soutenues par de nombreuses associations dont Femmes Solidaires. Le 12 mai dernier, ces femmes courageuses obtiennent une résolution du parlement européen qui invite les Nations Unies à enquêter sur les violence à Djibouti. Alors que le président Ismael Omar Guelleh, au pouvoir depuis 17 ans, est de plus en plus impopulaire mais refuse de se retirer, une pétition est en ligne pour accélérer la mise en place de l’enquête onusienne.