Articles récents Lettre d’Yvette Roudy à Benoit Hamon

Mon Cher Benoit, Hier soir tu as perdu une voix. La mienne. J’ignorais que tu défendais le port du voile au nom de… cette liberté que les pauvres femmes revendiquent sans savoir ce qu’elle cache.

Sais tu qu’en 1979  les Iraniennes défilaient dans les rues contre le port du voile ?

Mais quel âge avais-tu en 1979 ?

Il faudrait que tu lises Les soldats d’Allah à l’assaut de l’occident, de Djemila Benhabib. Elle explique très bien qu’en s’attaquant aux droits des femmes, les Tariq Ramadan et autres savent ce qu’ils font.  Les hommes qui nous dirigent et font les lois n’ont rien à faire des droits des femmes et ne se méfient pas. Les soldats d’Allah le savent.

Je pense que tu te prépares à entrer dans une opposition confortable rue de Solferino. C’est si bon l’opposition… Moi, je reste féministe jusqu’au bout et me battrai jusqu’au bout.

Je t’embrasse quand même car je t’aime bien quand même. Dommage.

 

Yvette Roudy, Paris, le 26 janvier 2017.