Brèves Journée internationale contre les mutilations sexuelles féminines : la France doit jouer pleinement son rôle de terre d’asile

Le 6 février est la journée internationale contre les mutilations sexuelles féminines (MSF). Ces mutilations peuvent prendre différentes formes : scarification, excision du clitoris et des petites lèvres, suture des lèvres… En 2016, 200 millions de femmes, de jeunes filles et d’enfants étaient excisées dans le monde, dont 500.000 en Europe.
L’Institut national des études démographiques (INED) estimait à 53 000 le nombre de femmes victimes de MSF en France, en 2007. Ces pratiques sont passibles d’une peine de 10 ans d’emprisonnement et de 150 000 € d’amende, et de 20 ans de réclusion criminelle si la mutilation est commise sur une mineure de moins de 15 ans par une personne ayant autorité sur elle. 19 associations sont regroupées au sein du réseau Excision parlons-en ! pour se battre contre ces violences faites aux femmes.

Pour le Haut Conseil à l’Egalité f/H  la France doit jouer pleinement son rôle de terre d’asile pour les mineures menacées d’excision.