Brèves Au Honduras, des lois contre l’avortement mettent en danger la vie des femmes

Au Honduras, comme dans la grande majorité des pays d’Amérique centrale et latine, les lois concernant le droit à l’avortement sont extrêmement restrictives . En effet, à moins d’un danger avéré pour la vie de la femme, l’avortement est un crime puni par la prison. Même les victimes de viol sont forcées de porter l’enfant de leur violeur jusqu’au terme. En Argentine, seules les femmes « handicapées ou aliénées mentales » ont le droit d’avorter en cas de viol…

Seul recours pour les Honduriennes : les avortements clandestins, extrêmement dangereux et pourtant très répandus. Les militantes féministes du pays estiment à 17 % la proportion d’avortements illégaux issus d’un viol. Pour mettre fin à ces lois qui mettent en danger la vie des femmes.

La pétition