Brèves Nouveaux ministres : SOS homophobie s’inquiète

L’association est préoccupée par la nomination de certains ministres le 17 mai 2017, journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie.  Gérald Darmanin par exemple, nommé ministre de l’Action et des Comptes publics, avait affirmé en 2013 que s’il était élu maire de Tourcoing il ne « célébrerait pas personnellement de mariages entre 2 hommes et 2 femmes ». Edouard Philippe s’était abstenu lors du vote de la loi sur le mariage pour tous et avait affiché son opposition à la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes.

SOS homophobie s’interroge : comment peut-on tolérer en 2017 la nomination de ministres avec de telles positions ? L’association exige d’Emmanuel Macron qu’il réaffirme son engagement à lutter contre les discriminations à l’encontre de la communauté LGBTI.