Brèves Hé ho le ministère de l’Intérieur !

Lorsque des électrices acceptent de participer au dépouillement des votes dans leur circonscription, elles aimeraient certainement être reconnues, d’autant plus qu’en général elles sont majoritaires à réaliser ce travail…

Mais elles ne le sont pas ! Pour preuve, dans les documents distribués dans les bureaux de vote, il est question de président de bureau, de scrutateurs et de candidats. A ce gouvernement qui a fait de l’égalité femmes/hommes sa « grande cause nationale », nous demandons encore un effort !