Brèves « Lorsque la démocratie est atteinte, il est de notre devoir de nous indigner. »

Figen Yuksekdag, femme politique kurde, co-présidente du mouvement Congrès Démocratique des Peuples (HDP), fondatrice de la Plateforme des Socialistes Opprimé.e.s et députée depuis 2015, a été arrêtée le 4 Novembre à la requête du Procureur Général de la République de Turquie. Un dossier d’accusation monté de toute pièce a été rédigé contre elle. Ce procès politique antidémocratique se tiendra le 4 juillet 2017. Initiative  pour un Assemblée des femmes  du HDK-France ( Congrès Démocratique des Peuples – France ) appelle à une mobilisation le vendredi 30 juin à 18 h devant l’hôtel de ville de Paris pour dénoncer les détentions arbitraires de Figen Yukskdag et de 32 autres élues kurdes.

Pour Initiative  pour un Assemblée des femmes du HDK: « Erdogan s’est attaqué à ce parti d’opposition qui  promeut l’équité et lutte activement contre la mentalité sexiste et patriarcale du système et de la société. En privant le parti de ses cadres dirigeantes, Erdogan projette d’isoler la résistance démocratique féminine au sein de la société.  […] Lorsque la démocratie est atteinte même à des kilomètres de chez nous, il est de notre devoir de s’indigner. »