Brèves Contre la prescription des viols sur mineur·e·s et le consentement supposé des enfants

À l’occasion du 20 novembre, journée internationale des droits de l’enfant, l’association internationale des victimes de l’inceste (AIVI) a lancé une pétition afin de réclamer que « tout acte sexuel incestueux sur un·e mineur·e de moins de 18 ans soit qualifié de crime incestueux et puni par la loi sans qu’un hypothétique ‘consentement’ de la victime ne soit examiné ». L’AIVI demande également que l’âge minimum de consentement d’un·e mineur·e à des relations avec un adulte extérieur à la famille ne soit pas fixé en dessous de 15 ans, et que les crimes sexuels sur mineur·e·s soient imprescriptibles.