Brèves Les propos du président du syndicat national des gynécologues suscitent l’indignation

Le 11 septembre, le Dr Bertrand du Rochambeau, président du Syndicat national des gynécologues-obstétricien.ne.s a créé l’indignation en déclarant considérer l’IVG comme un homicide.

Le Planning familial a réagi, en rappelant que chaque année, dans le monde, 25 millions d’avortements illégaux ont lieu, et qu’une femme meurt toutes les 9 minutes des suites d’un avortement clandestin. En France, même si les médecins ont le droit de refuser de pratiquer une IVG, le droit des femmes à disposer de leur corps est un droit fondamental que tous.tes et doivent respecter et que l’Etat doit faire appliquer.

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, et la sénatrice Laurence Cohen ont condamné fermement ces propos. Une pétition demande par ailleurs que le Dr Bertrand de Rochambeau soit radié de l’Ordre des Médecins