Brèves Procès Baupin

Le 5 février a débuté le procès intenté par Denis Baupin à plusieurs de ses accusatrices et aux journalistes qui ont parlé de l’affaire. Les plaignantes avaient été déboutées pour cause de prescription, même si le Parquet précise que certains des « faits dénoncés» sont «susceptibles d’être qualifiés pénalement.»

Denis Baupin avait profité de son indemnité de député jusqu’à la fin de son mandat. Pour les prédateurs, réaliser que l’impunité n’est pas éternelle est un moment pénible.

Georgette Sand demande la mise en retrait systématique des personnes incriminées et propose une peine d’inégibilité touchant les élus condamnés pour agression sexuelle. Le courage des plaignantes ouvre des portes : le nombre de plaintes pour viol ou agression sexuelle a explosé en 2018.

Imprimer cet article