Brèves Edith Scaravetti: une condamnation dérisoire ?

La Cour d’appel a annoncé, vendredi 17 mai, la condamnation d’Edith Scaravetti à dix ans de prison. D’abord reconnue coupable d’homicide involontaire par la Cour d’assise, elle devait passer trois ans sous les barreaux après avoir subi, pendant plusieurs années, les violences de son compagnon.

Osez le Féminisme ! déplore la décision de la Cour d’appel et reproche à la presse d’avoir trop peu parlé des agressions endurées par Edith Scaravetti, lors de la découverte des faits en 2014. Pour l’association, la justice et la société auront donc retenu l’instant du crime, mais pas les années de souffrance endurées par Edith Scaravetti.

Imprimer cet article