Articles récents Natacha Henry : Rosa Bonheur et Buffalo Bill, une amitié admirable

Tandis que la peintre animalière Rosa Bonheur se promène à Nice au bras de sa compagne Nathalie Micas, l’Amérique vient à Paris, Porte Maillot plus exactement, lors de l’exposition universelle de 1889, sous les traits du fameux Buffalo Bill et de son célèbre Wild West Show qui met en scène la conquête de l’ouest.

Quels liens, me direz-vous entre ces deux mondes, ces deux personnages ? D’un côté une peintre virtuose, femme émancipée qui s’habille en homme, passionnée par les animaux qu’elle représente avec une précision chirurgicale ; de l’autre, un tueur de bisons, homme à femmes et de spectacle, exploiteur d’indiens en voie de disparition.

Eh bien le bison ! elle rêve de les peindre, il lui ouvre les portes de son Show ! Leur complicité naîtra autour de la poudre de caroube. Elle, évaluant déjà d’un coup d’œil connaisseur la taille des sabots, la couleur du pelage, le dessin des muscles et tendons ; lui, charmant en guide attentionné.

Amour des chevaux, personnalités hautes en couleurs, caractères bien trempés, Rosa Bonheur et Buffalo Bill se sont bien trouvés et s’apprivoisent tout au long des 229 pages du roman bien documenté de Natacha Henry.

Beaucoup de sujets abordés dans cette grande fresque amicale: la place des femmes, bien sûr, en France et en Amérique à la fin du XIXème siècle ; mais aussi la disparition annoncée d’un peuple exploité, exterminé et mis en réserve. Enfin la peinture toujours, violente, totale, dans laquelle elle nous entraîne pour arpenter à ses côtés les foires aux bestiaux.

Une vraie réussite ce livre. A lire absolument pendant cette période estivale avant de partir à la recherche des œuvres de Rosa Bonheur au Musée d’Orsay, au Musée du nouveau monde de la Rochelle ou encore directement au Château de By propriété de l’artiste.

Laurence Rigollet 50-50 Magazine

Natacha Henry: Rosa Bonheur et Buffalo Bill, une amitié admirable Ed. Robert Laffont 2019

A écouter aussi en podcast sur France Culture Rosa Bonheur: Une vie une Œuvre.

Imprimer cet article