Articles récents Les propositions de la Fédération Nationale Solidarité Femmes

Solidarité Femmes se félicite de l’annonce de la mobilisation nationale autour du 3919, le numéro d’écoute national Violences Femmes Info, des moyens supplémentaires qui seront alloués, et de l’organisation d’un « Grenelle des violences conjugales », annoncés par Marlène Schiappa, Secrétaire d’État à l’Egalité entre les Femmes et les Hommes. Cet échange global sur un état des lieux, des propositions et une mise en œuvre de la lutte contre les violences ne peut qu’être positif.

La Fédération Nationale Solidarité Femmes a transmis au gouvernement différentes propositions, issues des observations et du travail des 67 associations du réseau Solidarité Femmes. Chaque jour, partout en France, les équipes de la FNSF sont confrontées à la réalité des violences et à la prise en charge des victimes.

Les propositions de la FNSF synthétisées en 2019, sont axées sur les points suivants :

– Des modifications législatives en particulier pour tout ce qui touche à l’autorité parentale, (exercice,
résidence, droits de visite et d’hébergement) et à la sécurité des femmes et des enfants. La FNSF propose ainsi d’adapter le régime juridique de l’autorité parentale aux spécificités des violences conjugales et sur les enfants y compris en interdisant la résidence alternée dans les situations de violences conjugales. Permettre la confidentialité de l’adresse des enfants. Elle propose également de définir les violences économiques dans la loi.

– Proscription systématique de toute forme de médiation en cas de violences conjugales.

– Renforcer la réponse pénale aux violences conjugales en particulier les violences sexuelles.

– Généraliser ou renforcer les dispositifs ou structures référent.e.s spécialisé.e.s (police, justice, santé,
associations) pour améliorer la prise en charge globale des femmes victimes de violences et de leurs enfants.

– Améliorer les mesures de protection des femmes victimes de violences, mieux évaluer le danger et suivre les auteurs de violences.

– Assurer l’accès et le maintien dans le logement des femmes victimes de violences.

– Augmenter la protection et l’accès aux droits des femmes étrangères victimes de violences.

– Lutter efficacement contre la précarisation post-séparation des femmes victimes de violences.

– Développer les actions de prévention, d’éducation et de formation.

Ces éléments seront portés par la FNSF lors du Grenelle sur les violences conjugales.

 

La Fédération Nationale Solidarité Femmes

Les propositions de la FNSF: Contribution au grand débat national.

Imprimer cet article