Brèves \ Monde Meurtre d’Havrin Khalaf, militante féministe kurde

Le Mouvement des Femmes Kurdes rend hommage à Havrin Khalaf, assassinée dans des conditions particulièrement atroces et dégradantes par des mercenaires islamistes, cette semaine. Il s’agit d’un des nombreux crimes de guerre qui accompagnent l’attaque des forces turques et ses supplétifs djihadistes, doublé d’un féminicide avéré.

Havrin Khalaf, une militante politique syrienne, luttait auprès des femmes musulmanes au Rojava. Elle y défendait un modèle d’égalité femmes/hommes. Dans cette région où les tribus restent un modèle d’organisation sociale respecté par les peuples arabes présents, elle avait fait avancer auprès des femmes une résistance au patriarcat, alors que ces dernières années Daech développait son idéologie meurtrière.

Havrin Khalaf était aussi co-présidente avec un homme arabe, du parti “Avenir de la Syrie” et membre de la direction du Conseil Démocratique Syrien, formé en 2014, après la reconquête de Kobanê où les combattantes s’illustrèrent de façon éclatante pour repousser les djihadistes. Elle fut une de celles qui œuvrèrent, pour que les femmes occupent à part entière, de façon paritaire, toutes les responsabilités dans la construction du processus démocratique ouvert au Rojava.

Debout pour le Rojava: Un nouveau rassemblement est organisé samedi 19 octobre à 15h place de la République à Paris. D’autres rassemblements sont organisés à Rennes, Strasbourg, Marseille, Toulouse, Lyon et Bordeaux.

Imprimer cet article