Brèves Iran: 16 ans de prison pour avoir retiré son voile

Le 8 mars 2019, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Yasaman Aryani a retiré son voile et distribué des fleurs blanches aux femmes dans le métro à Téhéran. Suite à la diffusion virale d’une vidéo montrant son geste à la fois militant et poétique, les autorités iraniennes l’ont arrêtée. Elle a été condamnée à 16 ans de prison en août 2019.

Le 5 octobre dernier, la jeune femme a été transférée dans une cellule de la prison d’Evin, sous contrôle des Gardiens de la Révolution, tristement connus pour avoir recours à la torture… Yasaman Aryani était détenue au secret, les contacts avec sa famille et son avocat lui ayant été ainsi retiré.

Amnesty International avait lancé une campagne ayant réuni plusieurs milliers de signatures à travers le monde. Grâce à cette mobilisation massive, Yasaman Aryani a quitté l’isolement, a rejoint la section femmes de la prison et a pu reprendre contact avec le monde extérieur. Elle n’en reste pas moins en prison pour de nombreuses années encore…

Cette peine, dure et cruelle, fait partie d’une campagne de répression plus large à l’encontre des femmes qui s’oppose au port du voile obligatoire en Iran.

Imprimer cet article