Brèves Propositions pour plus de mixité dans les métiers d’ingénieur.es et de scientifiques

Dans le cadre de l’élaboration d’un projet de loi sur l’émancipation économique des femmes, prévu pour la fin du premier trimestre 2020, l’association Femmes Ingénieurs, a élaboré des propositions pragmatiques et simples à mettre en œuvre.« En France comme dans tous les pays industrialisés, les vocations vers les métiers scientifiques et techniques ne sont pas à la hauteur des besoins estimés, et les femmes sont, sans raisons objectives, minoritaires dans ces métiers » déclare Aline Aubertin, présidente de Femmes Ingénieurs.

Parmi les 26 propositions faites, 5 d’entre elles sont jugées prioritaires par l’association :

Faire en sorte que chaque élève ait été sensibilisé.e aux métiers techniques au moins une fois dans son cursus d’étude, a minima au moment clé de l’orientation.

– Généraliser une formation initiale et continue sur l’égalité filles-garçons pour les enseignant·es et les conseiller·es d’orientation, et ceci pour les personnels du premier degré, du second degré, technologique ou professionnel et du supérieur.

– Mettre en place et promouvoir une charte égalité pour les manuels scolaires, les livres et les productions multimédias destinés à la jeunesse.

– Faire en sorte qu’il y ait plus de femmes ingénieures dans les Conseils Economiques et Sociaux Régionaux (CESER).

– Réaliser chaque année des statistiques sexuées nationales, par discipline, sur les chercheurs et chercheuses de la recherche publique et privée.

Imprimer cet article