Brèves “Paris 2024 doit tirer les leçons du geste héroïque de Kimia Alizadeh”

Il faut soutenir les sportives iraniennes qui se battent pour leur liberté. Paris 2024 doit tirer les leçons du geste héroïque de Kimia Alizadeh.

Kimia Alizadeh est la seule athlète femme iranienne médaillée Olympique: médaille de bronze à Rio 2016 et médaille d’argent aux championnats du monde en 2017.

Elle a posté un message sur Instagram, annonçant qu’elle quittait son pays ne voulant plus « s’assoir à la table de l’hypocrisie, des mensonges, de l’injustice et de la flatterie ». Affirmant être « l’une de ces millions de femmes opprimées en Iran », Kimia Alizadeh souligne, à propos des dirigeants de son pays « ils m’ont épinglé mes médailles sur le voile obligatoire, et ont attribué le mérite de ces victoires à leur gestion et leur savoir-faire ».

Dans la droite ligne des paroles fortes prononcées par Mme Hidalgo le 5 novembre 2019 lors de la cérémonie de remise des prix de la laïcité du CLR, nous attendons que vous souteniez cette athlète et toutes ses sœurs de combat pour leur liberté et leur dignité. Quelle image donneront les Jeux de Paris 2024 si l’Iran ainsi que l’Arabie Saoudite, qui imposent un véritable apartheid sexuel à l’encontre des femmes, y sont présents ?

Le défi qui est le vôtre, n’est pas seulement de montrer que Paris est capable de tenir les délais, d’avoir de belles infrastructures, de gérer la présence de milliers d’athlètes, il doit d’abord être à la hauteur des attentes exprimées par plus de cinquante métropoles dans le monde qui ont soutenu la candidature de Paris considérant que : « Paris dispose des atouts et de la volonté nécessaires pour donner un nouveau souffle aux valeurs olympiques ». Le leadership moral et démocratique de la France est ici en jeu.

Pour cela, vous devez prendre l’initiative d’alerter le CIO sur le non-respect flagrant des principes éthiques fondamentaux universels tels qu’inscrit dans la Charte Olympique par les pays qui imposent l’apartheid sexuel. Rappelez-vous du bel exemple du Comité National Olympique Norvégien qui, en 1958, avait osé demander l’exclusion de l’Afrique du Sud pour cause d’apartheid racial.

Ligue du droit international des femmes 

Imprimer cet article