Monde \ Afrique Hadja Idrissa Bah : “Le combat doit commencer par la libération de la parole des jeunes filles”

Hadja Idrissa Bah est Présidente du club des jeunes filles leaders de Guinée et membre du Réseau des jeunes féministes d’Afrique de l’Ouest. Elle est militante depuis ses 13 ans, année de son élection au Parlement des enfants guinéens représentante de Ratoma, la commune populaire de Conakry qui l’a vue grandir. En Guinée, la question des droits des femmes est brûlante. Selon une enquête de 2017 réalisée par le gouvernement et citée dans Le Monde*, 63 % des Guinéennes sont victimes de violences conjugales, 29 % de violences sexuelles, 22,8 % des filles sont mariées avant leurs 15 ans, et 55 % avant 18 ans.

 

Propos recueillis par Chloé Cohen 50-50 Magazine

* Le Monde

Lire plus : Hadja Idrissa Bah : “Nous disons aux États du G7 que les violences basées sur le genre ne concernent pas seulement le Sahel, elles concernent le monde entier”

print