Chroniques Emilie en Amérique Latine: Poala la chaleureuse

« Holà Emilie, como estas? » m’interpelle Paola. Je suis assise dans une boulangerie, en train de petit-déjeuner à Chinchina. « Des têtes blanches comme la tienne, il n’y en a pas à tous les coins de rue ici, facile de savoir que c’était toi ». Nous rigolons et nous faisons la bise (une seule ici en Colombie). Paola m’emmène à la coopérative des caféiculteurs.

L’oiseau sort de son nid

Paola a grandit dans la ferme de ses parents, pas loin d’ici. Elle a ensuite fait des études de développement rural dans la ville la plus proche? à Manizales. Depuis quelques années, elle est leader des programmes pour la fondation BIVE, qui œuvre à l’amélioration de la santé des populations rurales. Aujourd’hui, la fondation propose aux agricultrices/agriculteurs de venir consulter un ophtalmologiste dans les bureaux de la coopérative et de bénéficier d’une monture à moindres coûts.

Le lien à la terre

Paola accueille les agriculteurs qui arrivent dès 9h. « Bienvenidos, Como estas ? », auxquels les gens répondent « Bien, gracias a Dios ». Ils s’assoient, Paola leur explique comment l’évènement se déroule. L’ambiance est chaleureuse, Paola sort une blague de sa poche pour chacun des Cafeteros. « C’est ce que j’aime le plus » me confie Paola, « le contact avec les agriculteurs, leur apporter des solutions concrètes et les aider et améliorer leur quotidien, c’est une mission pour laquelle je suis fière d’œuvrer ».

De bonnes conditions

Paola gagne bien sa vie et touche 3 millions de pesos colombiens (660 euros), ce qui équivaut au triple du revenu minimum. « J’aime mon métier, je gagne bien ma vie, en somme je suis très bien ici ! » affirme-t-elle, un grand sourire aux lèvres. Comment elle envisage son futur ? Paola continue d’apprendre et suit, en parallèle de son travail, des études de gestion de projet. Elle pourra ensuite évoluer au sein de la fondation sur un poste plus stratégique.

De temps à autre, Paola continue d’aider ses parents à la ferme, un lien à la terre indéfectible et vital qui la rend heureuse et maintient sur son visage ce grand sourire inoubliable !

Emilie Poree  50-50 Magazine

print