Brèves Les femmes djiboutiennes de Belgique en grève de la faim

Le 25 avril, un mois après le début de la grève de la faim entamée par 10 femmes djiboutiennes en France, la Belgique rejoint le mouvement. Ce sont à nouveau 10 femmes qui protestent contre l’impunité des soldats violeurs à Djibouti. Depuis le début de la guerre civile, ils perpétuent ces viols comme arme de guerre contre les femmes Afar, et avec la complicité évidente du gouvernement. Le président Omar Guelleh, responsable de l’impunité de ces milliers de violeurs ainsi que des pires tortures commises à Djibouti, vient d’être réélu pour un 4ème mandat. Femmes Solidaires et le Comité des Femmes Djiboutiennes contre les Viols et l’Impunité exigent la reconnaissance internationale de ces viols comme crimes de guerre, la condamnation des soldats violeurs et le respect de la CEDAW.

Imprimer cet article